-  Plaquette de prĂ©sentation de l’ACP et des actions de l’AFAQAP (nov. 2013)

-  Gestion d’une structure ACP - Recommandations et rĂ©glementations (V3 mise Ă  jour 2013)

-  Annexe 6 des RBPACP V2 : Avis diagnostique impliquant plusieurs pathologistes (2012)

-  La double lecture systĂ©matisĂ©e - un avis de la profession (2010)

-  RBPACP version 2 (Recommandations de Bonnes Pratiques en Anatomie et Cytologie Pathologiques) (2009)

-  Projet Pathologie 2008 (2008)

-  Formol et substituts - infos de l’AFAQAP sur un an (2007)

-  Substituts du formol - Ă©tude technique AFAQAP (2007)

-  Formol et substituts - Bilan d’Ă©tape en 10 points (2007)

-  L’archivage en ACP - Retour d’enquĂŞte (2007)

-  Le risque formol (2006)




Plaquette de prĂ©sentation de l’ACP et des actions de l’AFAQAP (nov. 2013) 
L’AFAQAP met à disposition une plaquette destinée à faire connaître l’ACP et les actions de l’AFAQAP. Cette plaquette est disponible en téléchargement (PDF) ci-dessous ou en version cartonnée sur simple demande au secrétariat de l’AFAQAP (secretariat@afaqap.org).
Plaquette_AFAQAP


Gestion d’une structure ACP - Recommandations et rĂ©glementations (V3 - 2013) 
Parution de la troisième version.

Les deux premières versions de ce document issu de la recherche documentaire de la Commission 4 (Organisation et fonctionnement des structures d’ACP) de l’AFAQAP ont été mises en ligne en 2004 et 2008. Dans cette 3ème version, le plan a été revu et le document est en 2 parties.
Partie 1 - Organisation gĂ©nĂ©rale d’une structure ACP : organisation et fonctionnement des structures ; gestion des tissus humains : prĂ©lèvements, conservation, recherche ; modalitĂ©s d’exercice.
Partie 2 - Risques professionnels en ACP : gestion des risques - Ă©valuation et prĂ©vention ; risque biologique ; risque chimique ; risque explosion/incendie ; gestion des dĂ©chets.


Gestion d’une structure d’ACP - Organisation gĂ©nĂ©rale - Partie 1
Gestion d’une structure d’ACP - Risques professionnels - Partie 2


Annexe 6 des RBPACP V2 : Avis diagnostique impliquant plusieurs pathologistes (2012) 
Cette annexe envisage l’ensemble des circonstances dans lesquelles tout ou partie d’un examen ACP fait l’objet d’une prise en charge diagnostique par plus d’un médecin pathologiste.
Annexe 6 des RBPACP V2 (2012)


La double lecture systĂ©matisĂ©e - un avis de la profession  
L’avis de l’AFAQAP sur la double lecture systĂ©matisĂ©e dans les diagnostics de certains cancers rares et des lymphomes a Ă©tĂ© sollicitĂ© par la profession. Le document joint intitulĂ© « Analyse sur la double lecture systĂ©matisĂ©e en ACP » apporte une rĂ©flexion collĂ©giale sur le sujet.
Double lecture systématisée en ACP


RBPACP version 2 
Cette deuxième version des Recommandations de Bonnes Pratiques en Anatomie et Cytologie Pathologiques remplace la première version de 1998. Elle a Ă©tĂ© rĂ©digĂ©e pour faire face Ă  l’Ă©volution des pratiques mĂ©dicales en ACP et complĂ©ter la dĂ©marche consensuelle proposĂ©e dans Projet Pathologie 2008.
Ces recommandations doivent être considérées comme un guide permettant d’aider les pathologistes dans leur exercice quotidien, et non comme un document opposable à la profession.

Les principaux textes rĂ©glementaires qui concernent l’ACP sont colligĂ©s dans un autre document intitulĂ© Gestion d’une structure ACP - Recommandations et rĂ©glementation.
RBPACP v2 (2009)
Annexe 6 - RBPACP V2 (2012)


Projet Pathologie 2008 
PortĂ© par toutes les associations reprĂ©sentatives de la spĂ©cialitĂ©, ce projet s’adresse aux pathologistes et aux partenaires institutionnels. Il vise Ă  structurer la rĂ©flexion sur les mesures professionnelles Ă  prendre en ACP Ă  court et moyen terme.
Il a été adressé à Madame la Ministre de la Santé le 30 mai 2008.
Projet ACP 2008


Formol et substituts - infos de l’AFAQAP sur un an 
Ce document de 4 pages regroupe l’ensemble des informations parues sur le site de l’AFAQAP depuis juillet 2006, date de publication de l’ArrĂŞtĂ© sur le risque formol.
Formol et substituts - bilan 2007


Substituts du formol - Ă©tude technique AFAQAP 
Un diaporama résume une étude comparative des performances de différents substituts sur les préparations HE, les colorations spéciales, l’IHC, la SISH, les capacités d’extraction d’ADN et d’ARN.
L’étude technique réalisée pour l’AFAQAP de mars à août 2007 visait en plus à 1) estimer le travail nécessaire pour passer à un substitut donné dans un laboratoire travaillant avec du formol et 2) déterminer les obstacles à surmonter lors de ce passage.
Ce travail ne peut prĂ©tendre Ă  l’exhaustivitĂ© vu l’ampleur du sujet et les conclusions tirĂ©es n’ont pas de caractère « officiel ». Il permet seulement de mettre en lumière les difficultĂ©s, certaines majeures, auxquelles se heurtent les pathologistes dans la dĂ©marche de substitution.
Note : un diaporama natif, volontairement volumineux, permet des comparaisons entre images Ă  forts grossissements. Le mĂŞme document sous format pdf, plus rapidement tĂ©lĂ©chargeable, ne permet pas de visualiser les dĂ©tails.
RĂ©sultat Substituts formol.pdf


Formol et substituts - Bilan d’étape en 10 points
Au cours de l’annĂ©e 2007, l’AFAQAP a engagĂ© plusieurs actions pour progresser sur la question de la substitution du formol : rĂ©union, en partenariat avec le syndicat et la SFP, avec des responsables nationaux ou rĂ©gionaux de l’AFSSET, de la CNAM, de l’INRS, de la MĂ©decine du travail ; contacts avec des pathologistes Ă©trangers ; enquĂŞte sur les rĂ©sultats de la substitution dans les structures d’ACP françaises disposant d’une expĂ©rience significative dans le domaine ; mise en place d’une Ă©tude technique comparant les substituts.
L’enquĂŞte « Vous avez testĂ© un substitut du formol. Quels sont vos rĂ©sultats ? » est ouverte sur le site de l’AFAQAP depuis l’étĂ©. Ses rĂ©sultats seront diffusĂ©s vers la fin de l’annĂ©e, tout comme ceux du travail technique sur les substituts, cofinancĂ© par l’AFAQAP et un CHU. D’ores et dĂ©jĂ , 10 points forts peuvent ĂŞtre dĂ©gagĂ©s :
1. La substitution vise avant tout à se protéger des effets toxiques du formol. Elle peut aussi s’envisager comme un moyen d’améliorer l’extraction de l’ADN et de l’ARN pour analyses de biologie moléculaire sur tissus fixés. Seul le premier objectif sera discuté ici.
2. La substitution du formol n’est pas obligatoire tant que les substituts ne donneront pas des garanties de qualité diagnostique équivalentes à celles du formol.
3. Pour obtenir des rĂ©sultats acceptables, l’utilisation de substituts, quels qu’ils soient, nĂ©cessite des adaptations techniques propres Ă  chaque secteur d’activitĂ© : macroscopie, histologie, HE et colorations spĂ©ciales, IHC, HIS.
4. Les adaptations techniques peuvent s’avĂ©rer difficiles Ă  mettre en Ĺ“uvre, voire insuffisantes, dans le cadre des examens IHC. En effet :
-  Les anticorps sont conçus pour ĂŞtre utilisĂ©s sur tissu fixĂ© au formol.
-  Des clones de certains anticorps, dont certains sont majeurs en pratique comme TTF1 et HER2, sont rĂ©fractaires Ă  certains substituts.
5. Adapter une technique impose certaines règles : il n’est pas possible d’utiliser des rĂ©actifs ou procĂ©dures validĂ©s par l’industrie pour une application donnĂ©e (“intended use”) dans d’autres applications, sans validation extensive Ă  la charge du laboratoire.
6. Les fixateurs Ă  base de glyoxal fournissent des qualitĂ©s de prĂ©parations histologiques proches de celles du formol. La question de l’adaptation de l’IHC Ă  ces substituts reste toutefois entière. A noter que les seules VLEP (valeurs limites d’exposition professionnelle) connues pour le glyoxal, publiĂ©es aux USA, sont infĂ©rieures Ă  1 ppm. Cela impose des prĂ©cautions d’utilisation proches de celles Ă  mettre en place pour le formol, mĂŞme si le glyoxal est moins volatile que le formol.
7. Le formol demeure un fixateur de rĂ©fĂ©rence international et son utilisation est de ce fait tout Ă  fait licite. Il est Ă  noter que :
-  La dĂ©cision de maintenir l’utilisation du formol dans les laboratoires de pathologie impose des mesures de protection appropriĂ©es contre ses Ă©manations.
-  L’utilisation de substituts conduit Ă  sortir de la standardisation tant recherchĂ©e depuis des annĂ©es en pathologie au niveau international.
-  En cas de substitution, il sera difficile d’obtenir un support technique et scientifique extĂ©rieur, l’industrie et les publications Ă©tant basĂ©es sur “l’expĂ©rience formol”. 8. Le transport de tissus formolĂ©s doit respecter les contraintes de l’ADR 2007 (Accord europĂ©en relatif au transport international des marchandises Dangereuses par Route : triple emballage lors de transport routier [ex : flacon + sachet + container de transport]).
9. L’utilisation de flacons pré-remplis de formol pré-dilué pour fixer les biopsies et petites pièces opératoires sur les sites de prélèvement (salle de biopsie ou bloc opératoire) est recommandée. Le geste est à réaliser dans des locaux ventilés. Il n’y a pas nécessité d’ouvrir ces flacons sous hotte aspirante.
L’immersion des échantillons doit être effectuée rapidement, sans agitation du fixateur, avec une fermeture immédiate du flacon. L’utilisation de produits absorbants est conseillée en cas de déversement.
10. L’accent mis sur le risque formol incite les pathologistes à renforcer leur vigilance vis-à-vis de tous les risques toxiques.


L’archivage en ACP - Retour d’enquĂŞte 2006 
Le CA de l’AFAQAP avait donné en novembre 2005 son aval à une enquête nationale visant à établir un état de lieux des modalités de l’archivage ACP en France et à définir ce que devrait être un archivage répondant aux besoins médicaux actuels.
Pour ce faire, un courrier a été adressé à tous les pathologistes exerçant en France pour les informer de l’ouverture de l’enquête qui s’est déroulée du 15 juin 2006 au 15 septembre 2006 sur le site www.afaqap.org.
Un document de 76 pages « L’archivage en ACP » contient le retour de cette enquĂŞte. L’AFAQAP remercie les structures d’ACP qui ont rĂ©pondu. Elle leur dĂ©die ce document en espĂ©rant qu’il leur sera utile.
Archivage en ACP - retour d’enquĂŞte 2006


Le point sur le risque formol 
La commission 4 de l’AFAQAP propose un document de mise au point sur le risque formol Ă  la veille de la date d’application (1er janvier) de l’arrĂŞtĂ© de 13 juillet 2006. Ce document « Le risque formol » collige les principaux Ă©lĂ©ments de la rĂ©glementation sur le sujet et ses implications dans l’organisation des structures ACP
Risque Formol


 


AFAQAP - Tél : 03 88 12 81 41 - Fax : 03 88 12 81 42